in

Comment créer un jardin japonais chez soi ?

Issu de la tradition japonaise, le jardin japonais est l’expression de l’équilibre et de l’harmonie dont le principe fondamental est la nature. On le retrouve aussi bien dans les propriétés privées que dans les jardins publics. Cependant, si vous souhaitez créer un jardin japonais dans votre concession, il faut savoir que cela ne sera pas une tâche facile, car cela nécessite une certaine maîtrise de cet art afin de pouvoir associer harmonie et équilibre dans votre jardin. Ainsi, dans les lignes ci-dessous, nous vous parlerons de comment concevoir un jardin japonais soi-même et de quelques types de jardins japonais

Comment concevoir un petit jardin japonais soi-même ?

Pour concevoir son petit jardin japonais soi-même, il est très important de respecter les étapes suivantes : la disposition des pierres, l’installation d’un petit bassin d’eau, l’aménagement des espaces verts, l’éclairage du jardin.

Disposer des pierres

Lorsque vous commencez votre jardin japonais, la première chose à faire est de disposer des pierres appelées ishi dans l’espace que vous aurez réservé pour votre jardin. Il est conseillé de disposer ces pierres en nombre impaire entre 3 et 5 pierres par endroit.

Installer un petit bassin d’eau

Il faut noter que, l’eau est présente dans presque tous les types de jardin japonais qui existent. Alors, lorsque vous construisez votre petit jardin japonais pensez à aménager un petit bassin. Vous pouvez par exemple opter pour la mise en place d’une fontaine de jardin qui n’a besoin que de deux éléments essentiels à savoir : de l’eau pour l’alimenter et de l’électricité pour la faire fonctionner.

Aménager des espaces verts

Pour aménager des espaces verts dans votre jardin japonais, il est conseillé de ne pas planter des arbres et des végétaux qui ont une forte croissance. Optez plutôt pour des arbres de petites tailles tels que le niwaki, le pin, le cerisier à fleurs etc. Et pensez à les taillez régulièrement. Vous pouvez vous informer sur les techniques de taille des arbres dans les livres sur les bonsaïs. Utilisez aussi des plantes couvres-sol telles que les mousses ou le pachysandre, les hostas.

Lire aussi  Comment créer un jardin zen miniature ?

Éclairer le jardin

Pour éclairer votre jardin japonais vous pouvez utiliser des spots qui donneront de la valeur à la fois à vos éléments décoratifs (bassin, pierres…) et éclaireront aussi votre jardin ou installez des lanternes faites en pierres.

Les types de jardin japonais

Il existe plusieurs types de jardins japonais. Mais nous vous présenterons juste 3 à savoir : le jardin sec (karesansui), le jardin thé (chaniwa) et le shizen fukeishiki.

Le jardin sec

Le jardin sec est généralement celui qu’on retrouve dans les temples bouddhistes. Ce type de jardin est une représentation de la nature illustrant les éléments tels que la mer, les montagnes, et des îles. Pour sa mise en place, le gravier, le sable, les pierres et le râteau sont les principaux matériaux utilisés.

Le jardin thé

Ce type est généralement présent dans les lieux où se déroulent les cérémonies de thé. Il est composé de plusieurs éléments pour sa mise-en place tels que le tsukubai qui est une pierre creuse contenant de l’eau, d’une lanterne japonaise, des arbustes etc

Le shizen fukeishiki

Ce type est la représentation miniaturisée de la nature. On le retrouve plus souvent dans les temples, les résidences, dans les jardins publics etc. Le shizen est généralement composé de lacs, de rivières, de montagnes, de fleurs, d’arbustes, des rochers, etc.