La forteresse imaginée

Le saviez-vous ? Le bloc de basalte incrusté dans le mur du porche d’entrée de l’hôtel de préfecture est probablement la plus ancienne trace de l’implantation humaine à La Réunion, première pierre gravée d’une forteresse imaginée par l’amiral de La Haye.

L’hôtel de la Préfecture de La Réunion est un ancien magasin de la Compagnie des Indes, construit à partir de 1728, devenu hôtel du Gouvernement en 1770 et classé aux Monuments historiques depuis août 1970. Mais à sa place, il y a failli avoir une forteresse de défense. En effet, entre 1670 et 1674, l’amiral Jacob de La Haye, naviguant alors entre Madagascar et les Indes à la tête d’une escadre chargée d’implanter un comptoir de la Compagnie des Indes dans le sud de l’Inde, fait deux fois relâche à La Réunion (passons sur les déboires de l’escadre que vous pouvez retrouver ici).

Il prend possession de l’île (alors placée sous l’autorité de son premier « commandant », Etienne Regnault, depuis 1665) en avril 1671 lors de son premier passage (et même si l’île avait déjà été officiellement prise par la France au moins quatre fois avant lui), puis une deuxième fois, en décembre 1674, à son deuxième passage. C’est à ce moment-là qu’il décide de faire ériger une forteresse de défense à proximité de l’actuel emplacement de la préfecture et en fait graver la première pierre sur un bloc de basalte. Finalement, la forteresse ne sera jamais construite et la pierre fondatrice sera perdue jusqu’en 1826, avant d’être incrustée dans le mur de l’hôtel du Gouvernement quelques années plus tard.

Source gallica.bnf.fr

On trouve la reproduction du dessin original sur la page de garde de l’ouvrage « Notes sur l’île de La Réunion (Bourbon) » écrit par L. Maillard, ingénieur colonial en retraite (chevalier de la Légion d’Honneur), publié aux Éditions Dentu en 1862 et véritable trésor documentaire fourmillant d’informations sur La Réunion, sa population, sa géographie ou encore son histoire.

« La vignette placée en tête de ces notes est la reproduction exacte de la pierre qu’il fit graver alors, et que l’on a incrusté dans la muraille du péristyle de l’hôtel du Gouvernement »

L. Maillard, ingénieur colonial en retraite
La forteresse imaginée © Valérie Koch - Tous droits réservés

Aujourd’hui, on distingue encore sur la pierre l’inscription « vice roy des Indes » ainsi que quelques traits du schéma et des armoiries. Selon certains ouvrages (« Les Gouverneurs de La Réunion », par Raoul Lucas et Mario Serviable en 1987 aux éditions du CRI et « Le patrimoine des communes de La Réunion », issu d’une collaboration rédactionnelle en 2000 aux éditions Flohic), cette pierre datant de l’époque des prises de possession de l’île au XVIIe siècle, serait aujourd’hui la plus ancienne trace « d’implantation humaine à Bourbon ». //VK (photo © Valérie Koch – Tous droits réservés)

Partagez
  • 6
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    8
    Shares
0 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à la Newsletter hebdomadaire de FAGERS

* requis

Infos militaires dans la zone sud de l'océan Indien ©2019 FAGERS // Tous droits réservés - Reproduction interdite // À propos // Réalisation Agencevekha - Saint-Pierre, La Réunion

CONTACT

Une question ? L'inscription à la newsletter ? Envoyez-nous un message. // Idea ? Newsletter wanted ? You can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?