Lutte contre l’illettrisme avec le RSMA-R

Cela ne vous aura pas échappé, cette semaine on parle beaucoup de lecture avec les Journées nationales d’action contre l’illettrisme. Ce matin, le dispositif développé au sein du RSMA-R a été présenté au préfet Jacques Billant.

« À l’occasion des Journées nationales d’action contre l’illettrisme, Jacques Billant, préfet de La Réunion, et Jean-François Salles, inspecteur d’académie DASEN, ont visité les dispositifs de lutte contre l’illettrisme mis en place au sein du régiment du Service militaire adapté de La Réunion (RSMA-R) à Saint-Denis », annonce la préfecture de La Réunion dans un communiqué.

Lutte contre l'illettrisme avec le RSMA-R © Préfecture de La Réunion

« Le RSMA-R est un acteur majeur de l’île dans le cadre de la lutte contre l’illettrisme. Missionné par l’État, avec l’appui de trois enseignants mis à disposition par le rectorat et d’une quinzaine d’engagés du Service Civique, il permet aux 1100 volontaires qui le rejoignent chaque année, dont 35 % sont illettrés, de se réconcilier avec l’écriture, de reprendre confiance en eux et ainsi acquérir une formation professionnelle. Le RSMA-R est par ailleurs centre d’examen du Certificat de Formation Générale (CFG) ».

Pour mémo, le Service Militaire Adapté est un dispositif particulier de l’armée française rattaché au Ministère de l’Outre-Mer, et dédié à la formation et l’insertion socioprofessionnelle. Héritier des Troupes de Marine, il est implanté à la Réunion depuis 1965 mais fût créé aux Antilles-Guyane en 1961 pour aider les jeunes en difficulté à intégrer le monde de l’emploi.

Lutte contre l'illettrisme avec le RSMA-R

Il s’adresse aux 18/25 ans défavorisés, c’est-à-dire les jeunes souvent déscolarisés et en perte de repères sociaux, ou en difficulté et qui n’arrivent pas à intégrer le monde du travail. Un public sensible auquel le RSMA-R offre l’opportunité de ne pas « rest su l’bor somin », comme on dit à la Réunion, et d’acquérir les bases nécessaires à leur évolution socioprofessionnelle. Une fois admis au sein du régiment, les jeunes volontaires sont accompagnés quasiment pas à pas. Ils vont suivre un parcours pour acquérir les fondamentaux de la vie militaire dans un premier temps, puis intégrer une compagnie de formation professionnelle en fonction de leurs aptitudes ou de leurs souhaits. Avec en filigrane tout au long de cette voie, la reprise des bases scolaires et l’éducation à la vie en société. Cette pédagogie développée au sein des SMA et présente sur tout le spectre, redonne aux jeunes confiance en eux et les dote de moyens techniques pour une entrée ou un retour dans la vie active. En 2014, j’avais consacré un dossier spécial « Tremplin vers l’emploi » à ce sujet (ce texte en est un extrait), que les abonnés FAGERS peuvent retrouver dans sa totalité en cliquant ici. //VK (photos © Préfecture de La Réunion)

Partagez
  • 43
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    44
    Shares
0 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à la Newsletter hebdomadaire de FAGERS

* requis

Infos militaires dans la zone sud de l'océan Indien ©2019 FAGERS // Tous droits réservés - Reproduction interdite // À propos // Réalisation Agencevekha - Saint-Pierre, La Réunion

CONTACT

Une question ? L'inscription à la newsletter ? Envoyez-nous un message. // Idea ? Newsletter wanted ? You can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?