Le DLEM à Diego-Suarez sur la « Grande Ile »

Je vous propose de refaire une petite incursion sur VARATRAZA, l’exercice international et interarmées organisé par les FAZSOI en avril dernier à Diego-Suarez (Madagascar), avec un point de vue original : l’engagement du DLEM raconté de l’intérieur.

Extrait : « Le Détachement de Légion étrangère de Mayotte, fort d’un EMT, d’éléments de soutien adapté et de sa compagnie d’infanterie en mission de courte durée (5e compagnie de la 13e Demi-brigade de Légion étrangère) a été engagé du 19 au 26 avril dans un pays fictif en crise, aux côtés de forces terrestres, navales et aériennes.

Après un poser d’assaut et la sécurisation de l’aérodrome, les légionnaires ont transité par Cap Diego et l’ancien camp de la 2e compagnie du 3e REI qui y armait notamment un centre commando. Là, ils ont pu observer les vestiges de la présence de nos anciens, notamment les pistes d’audace vertigineuses sur lesquelles leurs Aînés s’entrainaient (et qui sont encore utilisées par l’armée malgache). Puis, après un transbordement maritime à travers la baie, les légionnaires sont arrivés au 2e Régiment des Forces d’Intervention, de l’armée malagasy.

Le DLEM à VARATRAZA sur la « Grande Ile » © DLEM

Cette unité a la spécificité d’être binômée avec le Détachement de Légion étrangère de Mayotte depuis 2015. L’accueil y a donc été particulièrement chaleureux lors de la réarticulation et de la récupération des véhicules et du ravitaillement nécessaires au déploiement. L’EMT, le groupe d’insertion lagunaire (GIL) et le groupe de protection, installés au sein du 2e RFI (ancien camp du 3e REI) procède au mission brief au profit de la compagnie malgache, armant la 2e compagnie du GTIA. La 1ère compagnie, quant à elle, après avoir incorporé une section de l’armée mauricienne, a débouché à la tombée de la nuit de ses positions de départ. Après infiltration de nuit et saisie des objectifs au lever du jour, les légionnaires se sont mis en appui pour permettre à la compagnie malgache de s’emparer de ses objectifs propres. Le CO a dès lors pu opérer sa bascule et s’installer à proximité de Ramena, zone sous contrôle, pour coordonner la saisie simultanée par les deux compagnies d’objectifs majeurs.

Le décor était somptueux, les légionnaires mesurant l’opportunité de pouvoir évoluer en terrain libre dans une région magnifique et au sein d’une population particulièrement « favorable ». Les nombreuses rencontres avec la force adverse opiniâtre et rusée n’ont toutefois pas laisser de répit aux légionnaires. Ils ont dû restituer sans cesse la large palette de savoir-faire du fantassin, en tactique, mêlant reconnaissance, réduction de résistance isolée, le tout parsemé d’IED, de gestion de blessés et de prisonniers.

Le DLEM sur la « Grande Ile » © DLEM

Après trois jours de progression, les légionnaires et soldats malgaches se sont rendus maîtres de tous les objectifs qui leur avaient été assignés. A commencé alors la phase de contrôle de la zone reconnue. Pendant 24 heures, patrouilles et postes fixes ont permis de s’assurer que le travail des jours précédents n’a pas été vain, et que l’ennemi est vaincu, pour de bon ». //(compte-rendu par le CNE Hugues – photos © DLEM – Tous droits réservés)

Partagez
  • 88
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    89
    Shares
0 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à la Newsletter hebdomadaire de FAGERS

* requis

Infos militaires dans la zone sud de l'océan Indien ©2019 FAGERS // Tous droits réservés - Reproduction interdite // À propos // Réalisation Agencevekha - Saint-Pierre, La Réunion

CONTACT

Une question ? L'inscription à la newsletter ? Envoyez-nous un message. // Idea ? Newsletter wanted ? You can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?