Ces Réunionnais qui s’engagent (III)

Ce devait être le 3e et dernier portrait de notre série entamée au début du mois d’avril, sur ces Réunionnais qui se sont engagés au sein de l’institution militaire. Finalement, j’ai choisi de prolonger les rencontres et je vous proposerai d’autres portraits au mois de mai. En attendant, focus sur le soldat de 1ère classe Bruno.

Ces Réunionnais qui s'engagent (III) © ADJ Audrey / FAZSOI - Tous droits réservés

Du mess du Régiment du service militaire adapté de La Réunion (RSMA-R) à la lutte contre les groupes armés djihadistes en bande Sahélo-saharienne, le soldat de 1ère classe Bruno, du haut de ses 24 ans et de son statut de militaire du rang, a déjà réalisé son rêve d’enfance : s’engager dans l’armée et servir son pays.
Français originaire de Madagascar, le jeune Bruno arrive à La Réunion en octobre 2010 à l’âge de 16 ans. Peu après, il effectue sa JDC (Journée défense et citoyenneté) au 2e RPIMa et découvre alors l’institution de la Défense. Il suit d’abord un schéma classique, poursuit sa scolarité et tente de s’insérer dans la vie active. Mais il n’a qu’une envie, devenir militaire, à l’instar des membres de sa famille qui représentent un exemple à ses yeux.

Il opte donc pour le RSMA-R, « l’école de la deuxième chance », qui lui permettra à la fois d’apprendre les fondamentaux militaires et d’obtenir une formation professionnelle. Il choisit la restauration et devient serveur au mess. Déterminé à suivre la voie militaire plutôt que civile, il se dirige parallèlement vers le CIRFA de Saint-Denis avec l’appui de son chef de section et remplit son dossier d’engagement pour intégrer définitivement l’armée de Terre. Quelques mois plus tard, il signe enfin un contrat d’engagement au 1er Régiment d’infanterie, s’envole pour Sarrebourg (Moselle) et devient le soldat de 1ère classe Bruno, affecté à la 1ère compagnie de combat.

Malgré une situation géographique (est de la France) et un temps bien différent du climat tropical de l’océan Indien, Bruno est ravi.

« La vie en métropole me convient bien, je me suis adapté très vite ».

1ère classe Bruno, 1er RI

En octobre 2018, les choses se concrétisent encore plus. Pour la première fois, il est projeté en OPEX, au Mali, et découvre ainsi la réalité opérationnelle de son engagement. Il y effectuera cinq mois de mission, jusqu’en février dernier, à l’issue desquels il obtient une permission qu’il passera à La Réunion auprès de sa famille. Bien-sûr, il aimerait beaucoup réaliser une mission courte durée (MCD) qui pourrait l’amener à séjourner quelque temps en Outre-mer, mais le graal serait d’être muté à La Réunion au RSMA ou encore, au 2e RPIMa. Mais le chemin risque d’être encore long. //VK (photos © ADJ Audrey / FAZSOI – Tous droits réservés)

Partagez
  • 334
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    335
    Shares
0 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à la Newsletter hebdomadaire de FAGERS

* requis

Infos militaires dans la zone sud de l'océan Indien ©2019 FAGERS // Tous droits réservés - Reproduction interdite // À propos // Réalisation Agencevekha - Saint-Pierre, La Réunion

CONTACT

Une question ? L'inscription à la newsletter ? Envoyez-nous un message. // Idea ? Newsletter wanted ? You can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?