Ces Réunionnais qui s’engagent (I)

Durant ce mois d’avril, je vous propose de découvrir les portraits de trois Réunionnais qui se sont engagés dans l’armée de Terre, et leurs différents parcours au sein de l’institution militaire. On ouvre le bal avec le colonel Philippe.

Aujourd’hui chargé de mission insertion/emploi au sein des Forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI), le colonel Philippe n’est pas un inconnu du public militaire réunionnais. En effet, il a été le premier Réunionnais chef de corps du Régiment du service militaire adapté de La Réunion, de juillet 2017 à juillet 2018 (une période écourtée par des problèmes de santé).

Originaire de Saint-Denis, il décide de quitter son île en 1991, bac scientifique en poche, pour intégrer le lycée naval de Brest. Il aime l’océan et ambitionne de devenir plongeur démineur. Trois ans plus tard, il entre à l’école spéciale militaire de Saint-Cyr. Malheureusement, la spécialité de plongeur démineur disparaît. Passionné par le déminage, il décide donc de changer d’arme et choisit l’école du génie d’Angers. Il va ensuite poursuivre son cursus à travers les grandes écoles en réussissant le concours de l’École de guerre, puis en intégrant la centrale d’ingénieurs Supélec, et la section technique de l’armée de Terre comme sous-officier de programme du génie (lutte IED, contre-minage, etc).

En 1998, il rejoint le 17e Régiment du génie parachutiste (17e RGP) à Montauban, au sein duquel il réalisera l’essentiel de sa carrière militaire. Il y sera chef de section, commandant d’unité puis chef du BOI (Bureau opération instruction). Il sera projeté sur plusieurs théâtres d’opérations de l’armée de Terre, du Kosovo en 1999 au Mali en 2013 (opération SERVAL) où la mission (saisie des plateformes aéroportuaires de Tombouctou et de Gao) le marquera profondément.

« C’est une des spécialités du 17e RGP de rétablir une zone de posé après largage. On est para, avec ce savoir-faire technique supplémentaire »

COL Philippe

Enfin, au moment de prendre la tête de son régiment de cœur, le colonel Philippe est affecté à La Réunion. De retour sur son île natale, et toujours sous l’uniforme, c’est finalement le RSMA-R qu’il commandera pendant un an, avant de rejoindre la caserne Lambert et les FAZSOI. //VK (photos © Valérie Koch – Tous droits réservés)

L’armée de Terre recrute
Le CIRFA (Centre d’information et de recrutement des Forces armées) Terre de Saint-Denis, basé à la caserne Lambert, accueille chaque année environ 2500 jeunes réunionnais qui souhaitent s’engager dans l’armée de Terre. Une sélection par le biais d’informations dispensées, de tests physiques et psychotechniques, est opérée avant de procéder à l’orientation et au recrutement. En 2018, au final 350 Réunionnais ont rejoint l’armée de Terre comme militaires du rang, 36 en tant que sous-officiers et 2 au grade d’officiers. Sur l’ensemble du territoire national, le CIRFA Terre de La Réunion est celui qui recrute le plus, et sur le plan local, celui qui recrute le plus de sous-officiers et d’officiers.

Partagez
  • 360
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    362
    Shares
0 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à la Newsletter hebdomadaire de FAGERS

* requis

Infos militaires dans la zone sud de l'océan Indien ©2019 FAGERS // Tous droits réservés - Reproduction interdite // À propos // Réalisation Agencevekha - Saint-Pierre, La Réunion

CONTACT

Une question ? L'inscription à la newsletter ? Envoyez-nous un message. // Idea ? Newsletter wanted ? You can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?