Pas de hors-piste sur les sites naturels

Samedi, la Gendarmerie de La Réunion, la Brigade nature de l’océan Indien, la Direction de l’environnement, le Parc national et l’Office national des forêts ont mené une opération coordonnée contre la circulation à moteur dans les sites naturels, hors des voies dédiées.

Communiqué de la préfecture : « Une opération de contrôles coordonnés des polices de l’environnement, en concertation avec les Procureurs de Saint-Pierre et de Saint-Denis, a eu lieu ce samedi sur le territoire des communes de Trois Bassins et Étang Salé. Elle a ciblé la circulation illégale des véhicules à moteur hors des voies ouvertes à la circulation dans les sites naturels. Elle a rassemblé les forces de la brigade nature de l’océan indien (BNOI), de la direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DEAL), du parc national et de l’office national des forêts (ONF) ainsi que les forces de gendarmerie.

Pas de hors-piste sur les sites naturelsL’opération a abouti à de nombreuses saisies ou immobilisations de motos tout terrains et à plusieurs verbalisations. Elle sera renouvelée régulièrement.

Lors d’un de ces contrôles, un véhicule a pris la fuite. Ceci fera l’objet d’une enquête complémentaire. La personne qui a pris la fuite sera convoquée pour un obstacle aux contrôles, une infraction qui constitue un délit un délit puni de 15 000 euros d’amende et d’une peine de prison d’un an.

Pas de hors-piste sur les sites naturelsPour rappel de la législation, il est strictement interdit de pratiquer tout véhicule à moteur, et notamment la moto ou le quad, dans les sites naturels hors des voies ouvertes à la circulation. Cette pratique représente un grave danger pour les promeneurs, adultes et enfants, présents sur les sentiers et pour le patrimoine naturel exceptionnel de La Réunion pour lequel le label UNESCO a été attribué. Ainsi, est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 5e classe le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions des articles L. 362-1 [du Code de l’Environnement] concernant […] l’interdiction de la circulation des véhicules à moteur en dehors des voies classées dans le domaine public routier de l’État, des départements et des communes, des chemins ruraux et des voies privées ouvertes à la circulation publique des véhicules à moteur. Les contraventions de 5ème classe sont punies d’une amende d’un montant maximum de 1 500 euros. Elle est prononcée par un juge. Le juge peut aussi prononcer l’immobilisation du véhicule pour une durée de 6 mois, les frais de gardiennage étant à la charge du propriétaire du véhicule. Le véhicule peut également être saisi ». (photos communiquées par la Préfecture de La Réunion)

 

Partagez
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Shares
0 Commentaires

Laisser une réponse

Inscrivez-vous à la Newsletter hebdomadaire de FAGERS

* requis

CONTACT

Une question ? L'inscription à la newsletter ? Envoyez-nous un message. // Idea ? Newsletter wanted ? You can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2018 FAGERS // Tous droits réservés - Reproduction interdite // Réalisation Agencevekha - Saint-Pierre, Ile de la Réunion

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account