Berguitta, les militaires sur le pont

La forte tempête tropicale Berguitta a frôlé le sud de La Réunion jeudi 18 janvier, avec des pluies diluviennes qui ont provoqué de nombreuses inondations. Prépositionnés, le 2e RPIMa et la Gendarmerie de La Réunion ont été sollicités pour aider la population sudiste victime des intempéries.

Au plus fort de la FTT Berguitta, les parachutistes de la SAR avec des éléments de la 1ère CIE, la CCL avec le GAM, et la CM ont répondu aux demandes de concours émises par la Préfecture, afin d’acheminer des lits picots et des couvertures pour les centres d’hébergement de Saint-Louis. Après une reconnaissance de praticabilité des principaux axes routiers, ils ont également détaché 4 camions GBC de la CM (potentiel d’évacuation simultanée de 80 personnes) et 2 P4 du GAM à Bassin Plat, afin de pouvoir évacuer une centaine d’habitants si nécessaire (la rivière d’Abord était en crue).

Berguitta, les militaires sur le pont © 2e RPIMA - Tous droits réservés
Les gendarmes des compagnies de Saint-Pierre et de Saint-Paul ont patrouillé sous les rafales de vent et de pluie, du littoral aux secteurs des Hauts relevant de leur zone de responsabilité, afin de prévenir la population du danger et de faire respecter les arrêtés municipaux interdisant la circulation (l’île étant restée en alerte orange, il n’y avait pas d’interdiction généralisée). Ils sont intervenus à 82 reprises et ont assuré 30 évacuations de personnes. Équipés de véhicules B110 4×4, ils ont pu assurer les missions de progression les plus délicates (passages de radiers, de chemins détériorés, etc…), tandis que les VBG positionnés sur les différentes compagnies étaient également prêts à intervenir pour déblayer les axes routiers.

Un regard par la fenêtre de l’EC145 © Valérie Koch - Tous droits réservés

photo d’illustration © Valérie Koch – Tous droits réservés

Vendredi matin, la Section Aérienne de Gendarmerie (SAG) a procédé aux reconnaissances aériennes des dégâts, tandis que les plongeurs de la Brigade Nautique sont intervenus pour explorer la ravine des Avirons dans le cadre d’une suspicion de personne emportée (non confirmée).

De leur côté, les militaires du 2e RPIMa ont apporté un soutien aux communes de Saint-Leu et de Saint-Pierre pour tronçonner les arbres tombés et nettoyer la boue des zones urbaines.  Au final, Berguitta n’aura pas fait de victime humaine, mais a laissé le sud (déjà très arrosé depuis le début de l’année) un peu choqué par l’ampleur des crues et des inondations, et leur impact sur le réseau routier. //VK (photos © Valérie Koch et 2e RPIMA – Tous droits réservés)

Partagez
  • 121
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    121
    Shares
1 Commentaire
  1. […] Le Gouvernement a annoncé le mardi 30 janvier 2018 la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour 10 communes du département de La Réunion, dans le cadre d’une procédure accélérée suite au passage de la forte tempête tropicale « Berguitta ». […]

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CONTACT

Une question ? L'inscription à la newsletter ? Envoyez-nous un message. // Idea ? Newsletter wanted ? You can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2018 FAGERS // Tous droits réservés - Reproduction interdite // À propos // Réalisation Agencevekha - Saint-Pierre, Ile de la Réunion

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?